Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vidéos - Page 4

  • Charles Robin : Langage et Pouvoir

    Examen synthétique des processus de domination idéologique par le langage.

     * * *

    charles robin« "Ne voyez-vous pas que le véritable but du novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. Tous les concepts nécessaires seront exprimés chacun exactement par un seul mot dont le sens sera délimité. Toutes les significations subsidiaires seront supprimées et oubliées [...]. Le processus continuera encore longtemps après que vous et moi nous serons morts. Chaque année, de moins en moins de mots, et le champ de la conscience de plus en plus restreint. Il n’y a plus, dès maintenant, c’est certain, d’excuse ou de raison au crime par la pensée. C’est simplement une question de discipline personnelle, de maîtrise de soi-même. Mais même cette discipline sera inutile en fin de compte. La Révolution sera complète quand le langage sera parfait. [...] Vers 2050, plus tôt probablement, toute connaissance de l’ancienne langue aura disparu. Toute la littérature du passé aura été détruite. Chaucer, Shakespeare, Milton, Byron n’existeront plus qu’en versions novlangue. Ils ne seront pas changés simplement en quelque chose de différent, ils seront changés en quelque chose qui sera le contraire de ce qu’ils étaient jusque-là. Même la littérature du Parti changera. Même les slogans changeront. Comment pourrait-il y avoir une devise comme « La liberté c’est l’esclavage » alors que le concept même de la liberté aura été aboli ? [...] En fait, il n’y aura pas de pensée telle que nous la comprenons maintenant. Orthodoxie signifie non-pensant, qui n’a pas besoin de pensée, l’orthodoxie, c’est l’inconscience." » 

    charles robin

     Georges Orwell ─ 1984, (1949)
    Première Partie | Chapitre V
    Édition folio, 2011, p. 74-75.

  • Gabriele Adinolfi : Une autre conception de l'Europe

    10629665_842646815757554_1339933735599119287_n.jpgConférence organisée par la section belge de l'Association Culturelle Zenit du mois de mai 2015, ayant comme invité d'honneur Gabriele Adinolfi pour présenter son dernier ouvrage « L'Europe ».

    Gabriele Adinolfi nous expose dans ce petit livre de 80 pages, initialement édité en Italie, sa vision de l'Europe.

    Partant du constat que dans le monde globalisé actuel les nations européennes ne peuvent plus, seules, avoir la force nécessaire pour faire face aux blocs (USA, Chine, Inde, pays émergents...), celles-ci risquent d'être amenées à disparaître de la compétition internationale.

    Seule la création d'une Europe forte et unie, reposant sur la défense de ses identités nationales et régionales, peut inverser les choses. C'est ce à quoi Gabriele Adinolfi nous invite à réfléchir.

    11146224_921968634492038_4503961248899766928_n-720x500.jpg

    Lire la suite

  • « Ni Lampedusa, ni Bruxelles : être Européen ! » – (Institut Iliade)

    L’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne fête sa première année d’existence et lance une campagne de communication sur le thème :

    « Ni Lampedusa, ni Bruxelles : être Européen ! »

    Lire la suite

  • Laurent Ozon : Localisme, définition et applications

    11220946_10205915158185333_5838702998734430329_n.jpgLe localisme, tel que compris et défendu par Laurent Ozon, consiste à donner à chaque peuple la possibilité de subvenir à la part la plus importante possible de ses besoins par ses propres moyens. C’est une volonté de favoriser les circuits économiques courts, et ainsi d’assurer une autosubsistance relative capable de permettre aux populations de garder la maîtrise de leur destin.

    Le localisme est la pierre angulaire de la décolonisation économique, condition indispensable de la souveraineté politique : c'est le moyen idéal pour favoriser l’embauche locale, accompagner des objectifs de qualité écologique, de protection sanitaire, de réhabilitation de la vie démocratique, de protection et de rééquilibrage social, d’inversion concertée des flux migratoires et de pacification rapide des relations internationale.

    Un entretien constructif et ancré dans le réel pour anticiper les déstabilisations sociales et économiques à venir.


    tumblr_no8st8ewQ31r2qr2so1_1280.jpg

  • Archives de Julius Evola en français (1971)

    Rushes inédites de Julius Evola en français répondant aux questions de Dominique de Roux dans le cadre des enregistrements des Archives du XXe siècle.

    Quelque temps avant sa mort, vieilli, paralysé mais toujours alerte, le philosophe italien y évoque entre autres les thèmes de l'essence de ses ouvrages, sa période artistique dadaïste, ses rapports avec René Guénon, ainsi qu'avec les régimes politiques de l'époqueet bien d'autres explorations métaphysiques.

    evola1.jpg

  • Thibault ISABEL : Nihilisme, mal de vivre et crise de la modernité

    thi.jpg

    Chaque fois qu’un peuple fait sa révolution industrielle et se modernise, il sombre dans un nihilisme de masse, comme en témoigne alors l’explosion des courbes statistiques du suicide et de la dépression.

    Pourquoi l’entrée dans la modernité s’accompagne-t-elle visiblement toujours de la généralisation du spleen et du mal-être ? En quoi les modes de vie actuels sont-ils susceptibles d’entretenir cet état de déprime ? L’individualisme et la solitude, qui sont désormais le lot quotidien de milliards d’individus à travers le monde, ne forment-ils pas en définitive les contours d’un nouveau mal du siècle ?

    Nietzsche, Durkheim et quelques autres nous aideront à éclairer ces questions. Face à la crise existentielle qui touche toutes les grandes sociétés capitalistes, l’heure est venue de remettre en cause certains des principes mêmes qui fondent la modernité…

    Lire la suite

  • « L'Univers esthétique des Européens » – (Institut Iliade)

    L'Institut Iliade consacré son colloque annuel à l'univers esthétique des européens.

    institut iliade,colloque,europe,européen,esthétique,dominique venner,livr'arbitres

    Lire la suite