Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Robert Steuckers : « Les iconoclastes, de Cromwell à Daech »

robert steuckers

Au XVIème siècle, les réformés,  qui renouaient avec l’Ancien Testament, considérèrent le culte de Marie et les statues et représentations religieuses comme idolâtres et se mirent à saccager les églises. C’est ce que l’on appelle l’iconoclasme protestant.

Les premiers actes iconoclastes se produisirent dans l’espace germanique à Zurich (1523), Strasbourg (1524), Copenhague (1530), Genève (1535), et Augsbourg (1537). La grande crise iconoclaste française eut lieu lors de la première guerre de religion en 1562. Dans les villes prises par les protestants, les édifices religieux furent systématiquement saccagés. En 1566, ce furent la Flandre et les Pays-Bas en général qui connurent une grande flambée iconoclaste. Le mouvement, d’inspiration populaire, commença à Steenvoorde et se répandit dans les alentours.

Cette obsession de destruction de l’héritage passé au profit d’une « table rase » n’est pas sans rappeler la destruction récente de la cité antique de Palmyre par l’Etat Islamique…

5b2e5282-114c-11e3-9a45-9ec47084264a.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel